Libérer son Potentiel Entrepreneurial avec le triangle de Karpman

par | 15 Déc 2023 | 6 commentaires

Le Triangle de Karpman, un concept souvent méconnu, joue pourtant un rôle crucial dans le monde de l’entrepreneuriat. En chemin vers le succès, les entrepreneurs, coachs, praticiens de santé, bien-être et thérapeutes sont confrontés à de nombreuses épreuves, ce qui n’est un secret pour personne 🥴.

Ce qui l’est moins, c’est que la maîtrise des compétences professionnelles n’est qu’une facette de la réussite. Il est tout aussi essentiel, voire prioritaire, d’apprendre à naviguer à travers les méandres de notre ‘moi’ émotionnel et torturé, ainsi qu’à interagir efficacement avec les autres et leurs propres blessures.

Dans ce périple, un piège subtil mais potentiellement dévastateur se présente : la difficulté à poser des limites.

Le Triangle Dramatique de Karpman : Le miroir de nos relations

Au cœur des dynamiques relationnelles et de l’incapacité de “dire non” (ce qui revient à se laisser constamment envahir et ne pas poser ses limites), se dessine le fameux  “Triangle Dramatique de Stephen Karpman” (pour ceux qui en ont déjà entendu parler, la plupart des relations (malsaines) se jouent dans ce “triangle”).

Il s’agit en fait d’un modèle psychologique complexe qui expose les mécanismes psychologiques sous-jacents régissant les interactions humaines. 

L’origine de cette théorie remonte aux années 1960, lorsque le Docteur Karpman, psychiatre et psychologue américain mais aussi grande figure de l’analyse transactionnelle, développe ce concept pour illustrer les jeux psychologiques et les schémas relationnels dysfonctionnels manipulatoires.

Le Fondateur : Stephen Karpman

Stephen Karpman est un psychiatre renommé, né en 1935, dont les travaux ont grandement contribué à la compréhension des relations humaines. 

Disciple d’Eric Berne, psychiatre américain et fondateur de l’analyse transactionnelle, Stéphen Karpman propose une approche de la psychologie axée sur les interactions sociales et a consacré une partie significative de sa carrière à explorer les dynamiques complexes qui se jouent dans les interactions entre individus.

Le Triangle Dramatique : Une analyse approfondie

Le Triangle Dramatique de Karpman est un modèle qui identifie trois rôles principaux dans les interactions humaines : le Persécuteur (ou le Bourreau), la Victime et le Sauveur (ou le Sauveteur). 

Ces rôles sont souvent interchangeables, et les individus peuvent passer d’un rôle à un autre au cours d’une relation ou même au sein d’une seule interaction. 

Tant qu’on ne “sort” pas de ce triangle, on est soit le bourreau, la victime ou le sauveur. Il s’agit d’une boucle sans fin !

=> Si tu prends un moment pour analyser tes relations “toxiques”, tu constateras aisément que tu joues un ou plusieurs de ces rôles même avec une seule personne. 

  • Le Bourreau (ou persécuteur) : Ce rôle représente la partie de nous qui critique, juge et blâme les autres. C’est le « coupable » dans la dynamique, celui qui blesse, qui “touche les cordes sensibles”.
  • La Victime : La Victime se sent impuissante, opprimée, et cherche la compassion et l’aide des autres. Elle se place dans la position de celle qui subit les circonstances, qui n’a aucun pouvoir pour s’en libérer.
  • Le Sauveur (ou sauveteur) : Le Sauveur adopte une posture d’aide et de secours envers les autres. C’est le justicier qui arrive comme un super héros. Cependant, cette aide peut être excessive et condescendante, créant ainsi une relation de dépendance avec la Victime.

Le triangle de Karpman illustre donc (sous forme d’un “réel triangle géométrique”) comment ces rôles peuvent s’entrelacer dans des schémas prévisibles, créant des dynamiques toxiques et bloquant le développement personnel et relationnel.

Il empêche également à la personne qui se trouve dans ce jeu d’être un véritable adulte, indépendant, libre et responsable de ses choix. 

Le triangle de Karpman - Triangle dramatique

Limites et libération : Décryptage du Triangle de Karpman et actions concrètes pour s’en émanciper »

C’est dans l’incapacité à poser des limites et de s’affirmer en tant que tel que le Triangle Dramatique de Karpman prend racine.

Lorsqu’un individu ne peut définir des frontières claires, il devient susceptible d’adopter l’un des trois rôles du triangle, entraînant des schémas répétitifs (cela peut durer toute la vie) et souvent destructeurs.

Les conséquences concrètes de l’emprisonnement dans le Triangle de Karpman

Les impacts de cette incapacité à établir des frontières claires peuvent se manifester au quotidien, souvent de manière insidieuse.

Par exemple, imagine cette personne qui, par peur de décevoir, accepte constamment des tâches supplémentaires au travail. 

Elle est la première arrivée au bureau, la dernière partie et pendant que ses collègues s’esclaffent autour d’un café dans le bureau de Sylvie, elle se tape les appels téléphoniques des clients enragés. Elle a trois fois plus de dossiers à gérer que les autres et pourtant, c’est à elle qu’on vient apporter du travail supplémentaire.

Elle est la seule à travailler le jour du réveillon de Noël jusqu’à 18h30 (les autres ont déjà réservé la plage horaire) et à devoir prendre ses congés en septembre (encore une fois, elle a été trop lente)…

=> Tu arrives à la visualiser? 

Si elle continue dans cette voie, pas besoin d’être voyant, elle va finir épuisée, voire malade, sacrifiant son bien-être au profit des autres et se positionnant ainsi dans le rôle de la Victime du triangle. 

C’est pareil pour un entrepreneur passionné qui ne sait pas SE dire « non » qui peut se retrouver submergé par des responsabilités excessives, entravant ainsi son efficacité professionnelle.

Cette dynamique peut perdurer toute une vie, influençant les relations personnelles et professionnelles.

Un parent qui n’établit pas de limites claires avec ses enfants peut être perçu comme le Sauveur, intervenant constamment pour résoudre leurs problèmes, mais créant potentiellement une dépendance malsaine… et il existe tellement tant d’autres exemples!!! (que tu peux identifier au quotidien en t’observant mais aussi en observant ton entourage). 

Ces illustrations concrètes montrent comment  l’absence de limites peut conduire à des résultats néfastes, affectant la santé mentale, le bien-être émotionnel, et la qualité des relations.

Sortir de ce triangle est VITAL !!!!

La solution pour sortir du triangle de Karpman:  Déjà en prendre conscience !

Comprendre le Triangle Dramatique de Karpman offre une première opportunité de prise de conscience profonde. 

En reconnaissant ces schémas et en analysant ce qui se joue dans nos vies, nous pouvons commencer à déconstruire les jeux psychologiques qui entravent nos relations. 

Poser des limites devient alors une clé essentielle pour sortir du triangle, favorisant un épanouissement personnel et des relations plus saines. 

Ce modèle, bien qu’initialement élaboré dans le contexte de la psychologie, trouve des échos pertinents dans de nombreux aspects de la vie, y compris l’entrepreneuriat, où la gestion des relations est cruciale pour le succès.

Prise de conscience active: Les moyens concrets

En plongeant plus profondément dans l’analyse de ces schémas, nous pouvons découvrir des moyens concrets de prendre conscience de leur impact et, par la suite, de les déconstruire (le fait de les “voir jouer” permet d’avoir un recul nécessaire pour ne pas être submergé par les émotions impliquées)

  • Auto-observation et auto-analyse : Prends le temps de t’observer dans les relations  avec les autres (surtout avec tes (très) proches avec qui il y a un impact émotionnel fort). Tiens un journal où tu notes tes réactions émotionnelles, tes pensées, les rôles que tu adoptes  ainsi que les mots employés (que ce soit venant de toi ou de l’autre personne). Cela permet d’observer de manière claire et précise les schémas récurrents et les personnes avec qui ça arrive le plus souvent. 
  • Feedback externe : Sollicite des retours honnêtes et factuels de personnes de confiance de ton entourage. Souvent, les autres peuvent voir des schémas que nous ne percevons pas.  Leur perspective extérieure peut éclairer les comportements liés à ces relations “malsaines”.  => mais attention, si tu demandes leur avis, ne t’offusque pas et ne cherche pas non plus à te justifier ni à les attaquer si ce qu’ils disent ne te plait pas.
  • Connaissance approfondie des 3 rôles du Triangle de Karpman : Approfondis tes connaissances et ta compréhension des rôles du Persécuteur, de Victime et du Sauveur. Lis des ouvrages spécialisés, assiste à des conférences, ou consulte des professionnels du coaching psycho émotionnel, de la psychologie, de l’analyse transactionnelle,… pour acquérir une vision plus nuancée de ces dynamiques.
  • Méditation et Mindfulness : Intègre des pratiques de méditation et de pleine conscience dans ton quotidien. Cela favorise une observation objective de tes pensées et émotions, permettant de reconnaître les schémas avant qu’ils ne prennent le dessus et qu’ils ne t’envahissent.
  • Développement de compétences de communication : Apprends à identifier et surtout à exprimer tes besoins, à dire « non » sans entrer en conflit et à établir des limites claires. Le renforcement des compétences de communication (verbale et non verbale) est fondamental pour sortir du Triangle Dramatique.

En prenant conscience de ces schémas, en les observant activement dans nos interactions, et en mettant en œuvre des stratégies concrètes, nous pouvons progressivement échapper à l’emprise du Triangle Dramatique de Karpman. 

Poser des limites devient alors non seulement une nécessité, mais aussi une compétence vitale qui conduit à des relations plus authentiques, épanouissantes, et propices au succès, que ce soit dans la sphère personnelle ou professionnelle.

Le triangle de Karpman - Triangle dramatique - savoir dire non

Entrepreneuriat : Poser ses limites est crucial pour une réussite épanouissante

En ce qui concerne l’entrepreneuriat, terrain fertile pour l’autonomie et la créativité, cette prise de conscience et cette libération du Triangle de Karpman est d’autant plus importante.

Le persécuteur, la victime, le sauveur – ces rôles interchangeables qui trouvent leur terrain dans des limites floues comme nous l’avons vu, est encore plus puissant lorsqu’on est entrepreneur.

Entre le refus de définir des limites claires, le sentiment d’être submergé, et l’adoption de responsabilités excessives pour éviter les conflits, l’obligation de se libérer de ce schéma malsain est cruciale.

Lorsqu’on se lance dans la création d’entreprise, d’autres paramètres entrent en jeu et activent le danger de rentrer dans ce triangle:  la passion et l’enthousiasme!

Le fait d’aimer notre activité peut parfois nous pousser à accepter toutes les responsabilités, toutes les demandes sans discernement. Cela finira par mener à un total oubli de soi !!!!

De plus, la volonté de réussir peut aussi nous aveugler sur la nécessité de poser des limites. 

Cette absence de balises claires peut conduire à un déséquilibre dévastateur.

Pourtant, le leadership exige la maîtrise de l’art subtil de s’affirmer et donc de poser des limites!

Pourquoi concrètement poser des limites est primordial pour la réussite de son entreprise?

  • Prévention à l’épuisement : Un entrepreneur qui s’abandonne à un « oui » inconditionnel, sans définir des limites claires, court le risque de l’épuisement physique et émotionnel (et qui peut mener à des maux divers et maladies même plus graves). Le “carburant créatif” essentiel pour propulser une entreprise vers le succès peut être sérieusement compromis si le “moteur est foutu”.
  • Maintien de relations saines : Dans le monde entrepreneurial, les relations interpersonnelles jouent un rôle crucial. L’absence de limites peut générer des tensions avec les collaborateurs, clients et partenaires. Cela peut créer des malentendus, des conflits ternissant  l’efficacité et la réputation.

L’entourage est un point très important dans la réussite professionnelle, ne l’oublie pas! 

  • Focus et productivité : Le “multitâche” constant, peut conduire à une dispersion mentale préjudiciable à la productivité; la créativité et, donc, à l’efficacité dans le travail. 

“Mille” tâches faites de manière superficielle et de façon“non concentrée” ne valent pas deux tâches effectuées efficacement et de manière concentrée. 

Poser des limites claires en termes de temps et d’énergie est une obligation pour maintenir un haut niveau de concentration essentiel à atteindre les objectifs de ton entreprise. 

Comment poser des limites de manière claire et nette ?

Établir des priorités :

Établis une stratégie d’actions concrètes en triant et délimitant qui est véritablement urgent et essentiel pour ton entreprise. Pour ça, tu peux t’aider de l’exercice suivant:

=> L’exercice « Urgent, Important, Essentiel » est une méthode de gestion du temps et des tâches souvent utilisée dans le coaching et l’entrepreneuriat. Il consiste à classer les activités en trois catégories distinctes :

– Urgent : Les tâches qui nécessitent une action immédiate et dont le report peut entraîner des conséquences négatives.

– Important : Les activités qui contribuent significativement à la réalisation des objectifs à long terme, même si elles ne sont pas urgentes. Elles nécessitent une planification et un certain temps à y consacrer. 

– Essentiel : Les actions alignées directement sur les valeurs fondamentales et les objectifs prioritaires. C’est le niveau le plus élevé de priorité, regroupant les tâches cruciales pour la réalisation de la stratégie globale de l’entreprise.

Cette méthode aide à hiérarchiser les tâches en fonction de leur impact sur les objectifs à court et long terme, permettant ainsi une utilisation plus efficace du temps et des ressources. 

Prends le temps de te poser sérieusement et d’analyser chaque tâche à réaliser pour les classer dans ces catégories!

=> Il existe aussi “ La matrice d’Eisenhower” qui permet la gestion du temps et qui travaille sur la procrastination. Les tâches sont alors classées en : 

  • Urgent et important
  • Urgent mais pas important
  • Important mais pas urgent
  • Ni urgent ni important 

      Tu trouveras de très nombreuses informations sur Internet, si tu veux aller plus loin sur le sujet.

      Le triangle de Karpman - Triangle dramatique - poser ses limites

      Communication claire :

      Apprends l’art subtil du « NON » sans culpabiliser ni entrer en conflit. Une communication claire, affirmée, respectueuse de tes besoins, … favorise des relations authentiques et prévient tout malentendu.

      => Exercice “Dire NON sans entrer en conflit”:

      • Identifie une situation : Choisis une situation récente où tu aurais préféré dire « non » mais où tu as quand même fini par dire « oui » par obligation ou par crainte de conflit.
      • Détermine tes besoins : Réfléchis aux besoins que tu avais dans cette situation et que tu n’as pas respecté, qu’ils soient liés à ton temps, ton énergie, tes peurs ou tes valeurs. Sois très précis et détaillé dans ton analyse. 
      • Formule un « NON » affirmé sans entrer en conflit: Pratique mentalement ou par écrit la manière dont tu aurais aimé  dire « non » tout en respectant tes besoins et en n’étant ni dans l’agression de l’autre ni dans le jugement. Parle en “je” sans accuser l’autre. Tu peux commencer par réaliser l’exercice seul (on fait comme si) pour ensuite « tester en vrai ».

      Par exemple : « Je comprends l’importance de cette tâche, cependant, en ce moment, mes priorités sont axées sur d’autres engagements. Serait-il possible de discuter d’un autre délai ou d’une autre solution ? » (avec tes mots évidemment !)

      • Role-play ou mise en situation : Si possible, demande à une personne proche et de confiance de jouer le rôle de la personne à qui tu souhaites dire « non ». Pratique la communication du « non » de manière affirmée en utilisant les formulations que tu as préparées au point suivant. 
      • Recueille des retours : Après l’exercice, demande à la personne comment il a perçu ta communication. Échange sur ce qui a bien fonctionné et sur les aspects à améliorer (ne te vexe pas s’il te donne son avis et que cela ne te “convient” pas).
      • Intègre l’apprentissage et applique le concrètement tous les jours : Applique ces compétences dans des situations réelles. 

      Lorsque l’opportunité se présente, utilise ton « non affirmé et respectueux” tout en restant attentif à ton langage corporel et au ton de ta voix.

      Cet exercice vise à renforcer ta capacité à exprimer tes besoins de manière claire et à établir des limites sans compromettre tes relations. Il permet également de développer progressivement l’art subtil du « non » dans divers contextes.

      Définir des frontières :

      Érige des limites claires en termes de temps, d’énergie et de ressources. Cela équivaut à édifier un rempart contre l’épuisement, préservant ainsi ton bien-être. 

      => Exercice : “La cartographie des frontières”

      • Identifie tes priorités : Prends quelques minutes pour réfléchir aux aspects les plus importants de ta vie professionnelle et personnelle. Quelles sont tes priorités actuelles en termes de projets, de relations, et de bien-être ?
      • Définis tes limites : Pour chaque priorité identifiée, détermine des limites claires en termes de temps, d’énergie et de ressources. Par exemple, décide du nombre d’heures que tu lui consacres chaque jour ou chaque semaine (utilise un planning et/ou un bullet journal).
      • Crée une carte visuelle : Utilise un tableau ou une application de Mind Mapping pour créer une carte visuelle.Organise chaque priorité en indiquant tes limites. Le fait de les voir apparaître de manière “visuelle et graphique” permettra au cerveau de mieux les imprimer. 
      • Communique tes limites: Si cela concerne des projets professionnels ou des engagements avec d’autres personnes, communique clairement tes limites. Tu peux même expliquer que tu es en train d’apprendre à poser tes limites, que tu les as définies pour maintenir un équilibre sain entre tes différentes priorités et que quoi qu’il arrive, tu ne les dépasseras pas (quand on dis les choses et qu’on parle en « je » on dédramatise et l’autre ne se sent pas « visé » par notre démarche).
      • Analyse et ajuste : Au fur et à mesure que tu avances dans tes activités, observe comment tu respectes tes limites. Si nécessaire, ajuste-les en fonction des circonstances, mais sois aussi conscient de l’impact d’avoir posé ces limites sur ton bien-être et ta santé (tu peux noter tout ça dans ton journal). 
      • Auto-évaluation : À la fin de chaque semaine, prends quelques minutes pour t’auto-évaluer. Passe en revue ton Mind Mapping et évalue à quel point tu arrives à maintenir le cap (ou pas et si c’est le cas, essaie d’analyser pourquoi). Identifie les domaines où des ajustements pourraient être nécessaires.

      Cet exercice vise à t’aider à concrétiser le concept de définir et poser ses limites en les visualisant et en les communiquant. En créant un Mind Mapping, tu as une référence visuelle tangible pour guider tes décisions et préserver ton bien-être.

      Avant de se quitter 

      Le chemin vers le succès entrepreneurial est, comme nous le savons, un défi complexe, où la maîtrise des compétences professionnelles s’entrelace intimement avec la compréhension profonde de notre monde émotionnel. 

      Se dégager du piège du Triangle Dramatique de Karpman,avec son lot de rôles oppressants, initiée par la prise de conscience, est une étape cruciale pour tout le monde mais encore plus pour les entrepreneurs, les coachs, les praticiens de santé, bien-être et les thérapeutes,… aussi bien sur le plan professionnel que personnel.

      Cette libération ouvre la voie à des relations plus authentiques et épanouissantes mais revêt une importance encore plus particulière dans l’entrepreneuriat, comme nous l’avons dit, là où le risque de s’immerger dans des responsabilités excessives et le refus de définir des limites claires sont monnaie courante.

      Comme nous l’avons vu, l’incapacité à poser des limites peut générer un épuisement dévastateur, compromettant le moteur créatif essentiel à la réussite mais aussi, peut semer des tensions, créant des malentendus et altérant la réputation professionnelle.

      En conclusion, que ce soit dans la sphère personnelle ou professionnelle, poser des limites devient la clé indispensable pour libérer son potentiel entrepreneurial. 

      C’est le catalyseur qui propulse vers un épanouissement personnel et professionnel, offrant ainsi une voie durable vers le succès et la croissance.

       

      Avant de partir !!! Laisse nous un petit commentaire 

      6 Commentaires

      1. Marie-Cécile Gaudot

        Encore un article brillant !!!! Bravo et merci de mettre votre excellence à notre service !

        Réponse
        • La team B-Lenos

          🤩🤩🤩 Youhouu !
          Merci beaucoup pour le retour ^^. On croise les doigts pour le sans-faute !

          Réponse
      2. venancie

        Merciiiii ! Chaque jour ouvre une nouvelle piste de réflexion et de développement personnel, et l’ouverture au « rien » bienveillant et ressourçant d’hier était un pur bonheur également <3

        Réponse
        • La team B-Lenos

          Wahouu ! Merci du fond du cœur pour ce super message qui fait beaucoup de bien. Car nous aussi, notre calendrier c’est de lire tous vos messages positifs qui donnent du peps !

          Réponse
      3. Fréminet Lorraine

        Merci pour cet éclairage brillant, c’est toujours un plaisir de vous lire à travers ces articles constructifs.

        Réponse
        • La team B-Lenos

          Avec grand plaisir ^^ ! Et nous, nous avons toujours beaucoup de joie de lire ces commentaires positifs

          Réponse

      Trackbacks/Pingbacks

      1. Coaching psycho-émotionnel: Nouvelle ère du bien-être 2024 - […] d’exprimer ses véritables aspirations et de créer des relations saines (hors jeu malsain du Triangle de Karpman par exemple!).…

      Soumettre un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Pin It on Pinterest

      Shares
      Share This