La Morphopsychologie : Un Outil pour Coachs et Professionnels du Bien-être

par | 20 Déc 2023 | 2 commentaires

Dans le monde de la communication, il existe une partie qui va bien au-delà des mots prononcés et qui revêt une importance capitale: le langage non verbal

Et c’est dans cette partie primordiale de la communication que la morphopsychologie émerge comme un outil exceptionnel et précis (contrairement à ce qu’on peut lire parfois sur le net!). 

Que tu sois coach, futur coach, thérapeute, psychologue ou praticien de santé et de bien-être, découvrons comment elle peut t’apporter une dimension supplémentaire de connaissance de soi et de l’autre et aussi enrichir ta pratique.

Contenus masquer

Qu’est ce que la morphopsychologie?

La Morphopsychologie, une discipline captivante, transcende l’analyse esthétique et les normes de beauté pour devenir l’art subtil de décoder le langage silencieux inscrit sur chaque visage. 

C’est bien plus qu’une simple observation des traits du visage ; c’est une exploration profonde de la personnalité et des besoins d’une personne avant même qu’elle n’émette un mot. 

Loin d’être une discipline farfelue, un truc bidon à la mode, une manipulation malsaine représentée par les pires noms de l’histoire humaine, une pseudo science (merci les rageux qui écrivent sur Wikipedia! ), ses origines remontent à des siècles avec Hippocrate (le père de la médecine, rien que ça!), évoluant au fil du temps pour devenir un outil puissant dans le domaine de la compréhension humaine.

De l’Histoire à la Morphopsychologie : Comprendre la Psyché Humaine à travers les Formes de la Nature

Cette discipline tire son inspiration de la richesse de l’histoire et de la diversité des cultures qui ont toujours cherché à comprendre les mystères cachés derrière toutes les formes qui existent dans la nature.

(livre Formes de nature: Correspondance scientifique et poétique autour des sphères, spirales, stries, alvéoles et autres figures de la vie )

Depuis les civilisations anciennes jusqu’aux enseignements d’éminents penseurs, médecins, scientifiques, philosophes,… la morphopsychologie a émergé comme une méthode remarquable pour saisir la complexité de la psychée humaine à travers les caractéristiques physiques du visage.

Imagine la possibilité de discerner la personnalité d’une personne avant même qu’elle n’ouvre la bouche, établissant ainsi des connexions authentiques et une communication efficace et positive. 

Morphopsychologie : Renforce ton impact professionnel dans le coaching et la thérapie

La morphopsychologie offre une compréhension approfondie des forces opposées qui sculptent chaque visage (force de rétraction et force de dilatation), influençant la manière dont nous interagissons avec le monde (environnement + personnes) qui nous entoure.

La morphopsychologie n’est pas simplement une analyse des expressions faciales, de la gestuelle ni du look, c’est aussi un moyen de renforcer ton impact professionnel en améliorant fortement ta communication et ton accompagnement en tant que coach psycho émotionnel, thérapeute, praticien de santé et bien-être. 

Grâce à l’apprentissage de la morphopsychologie, tu peux acquérir les compétences nécessaires pour mieux appréhender la personnalité mais aussi mettre en lumière les “dissonances” de tes interlocuteurs (extrêmement important quand on est coach émotionnel ou thérapeute), renforçant ainsi ton expertise et ton efficacité. 

Cette discipline fascinante t’entraîne à “regarder autrement” et te donne accès à un langage presque secret, que seuls ceux qui apprennent la morphopsychologie peuvent déchiffrer.

La Morphopsychologie Un Outil pour Coachs et Professionnels du Bien-etre

Les 2 lois universelles de la Morphopsychologie

La morphopsychologie s’appuie sur des lois fondamentales qui sont : la force de dilatation et la force de rétraction, les clés de voûte de cette discipline.

Ces 2 lois universelles, bien plus que des concepts abstraits, se manifestent concrètement dans notre quotidien, au sein de la nature, dans l’univers infini, et même à l’échelle microscopique de l’infiniment petit.

Dans notre quotidien : nature et fleurs

  • Les fleurs et leurs pétales :

Lorsque les fleurs s’épanouissent, les pétales se déploient (se dilatent) C’est une ouverture dynamique qui exprime vitalité et énergie.

=> Par exemple, les roses épanouies, avec leurs pétales largement ouverts et au contraire, les boutons de roses fermés, compacts et secs qui permettent de préserver l’énergie.

  • Les arbres et leurs branches :

Au printemps, les arbres s’ouvrent avec la pousse vigoureuse des branches et des feuilles vertes et vigoureuses, et en automne, les feuilles se rétractent avant de tomber, toujours pour garder l’énergie et se préparer à la dormance hivernale.

  •  Les fruits

Les raisins ou les pommes, par exemples, sont ronds, fermes et dilatés lorsqu’ils sont frais et juteux. Ils sèchent et se rétractent lorsqu’ils “vieillissent”. 

Dans les relations humaines

Lorsqu’une personne se sent bien dans son environnement, elle sourit chaleureusement, les muscles faciaux se dilatent, créant une expression ouverte et positive. C’est une démonstration de la force de dilatation dans la communication humaine.

En cas de gêne ou de retenue émotionnelle, le visage peut montrer des signes de rétraction, avec des expressions plus contenues. Cela met en lumière la force de rétraction, indiquant la préservation des émotions et la “coupure” avec “le monde extérieur”.

C’est pareil lorsque nous avons chaud (ouverture du corps) ou froid (fermeture du corps).

Plus loin de nous: dans l’univers

Le Big Bang, point de départ de l’univers, reflète puissamment les lois morphopsychologiques à une échelle cosmique.

  • Dilatation dans l’éclat initial : Au moment du Big Bang, l’univers a connu une dilatation explosive, libérant une énergie colossale, une expansion dynamique et vigoureuse (une force de dilatation).
  • Rétraction dans la formation des galaxies : La force de rétraction intervient ensuite, ramenant la matière dispersée vers des centres de concentration, formant ainsi les galaxies.

Que ce soit dans la floraison d’une rose, le déploiement des branches d’un saule, la maturité d’une pomme, ou l’éclat initial du Big Bang, les lois universelles de la morphopsychologie résonnent partout sur terre, dans l’univers, chez l’homme, la nature, les animaux, et même dans l’infiniment petit du corps humain. 

C’est une danse harmonieuse et omniprésente des forces de dilatation et de rétraction qui façonnent notre monde macroscopique et microscopique. 

Force de dilatation et de rétraction dans le visage

  • Force de dilatation (ou expansion) : un visage dilaté est un visage “ouvert”. Si nous prenons le visage “dilaté type”, c’est un visage qui est large avec des vestibules (yeux, nez, bouche), larges et ouverts. La peau est plutôt épaisse. 

Il faut s’imaginer un ballon qui gonfle dont le souffle (l’énergie) part de l’intérieur vers l’extérieur. 

  • Force de rétraction (ou conservation) : un visage rétracté est un visage “fermé”. Si nous prenons le visage du “rétracté type”, c’est un visage qui est plutôt allongé et fin avec une peau plutôt fine. 

Il faut s’imaginer un ballon sur lequel on appuie pour le dégonfler et dont les forces (l’énergie) partent de l’extérieur vers l’intérieur.

=> Nous partons, comme je l’ai dit, de visages caricaturaux pour faciliter la compréhension mais dans un visage humain, tout n’est pas dilaté et tout n’est pas rétracté, il existe évidemment des subtilités (certaines parties du visage peuvent être dilatées et d’autres rétractées) qui permettent de nuancer les caractéristiques psychologiques et émotionnelles de l’individu “étudié”. 

Les caractéristiques psychologiques et émotionnelles du visage à tendance “dilatée” et “rétractée” 

Dans la morphopsychologie, l’observation des forces de dilatation et de rétraction dans un visage offre des clés fascinantes pour comprendre les tendances psychologiques et émotionnelles d’une personne. 

Bien que chaque visage soit unique et présente des nuances subtiles (comme je l’ai dit plus haut), nous pouvons tout de même y associer des grandes tendances psycho-émotionnelles (retenez tout de même “tendances”, ce sont donc des caractéristiques pour des “caricatures” de dilatation et de rétraction).  

Le visage à tendance “Dilatée” : Ouverture et vitalité

Caractéristiques physiques :

Forme : Carré, hexagone, rond.

Vestibules : Yeux, nez, bouche => larges et ouverts.

Peau : Plutôt épaisse.

Métaphore : Des forces qui poussent de l’intérieur vers l’extérieur (ouverture vers le monde).

Tendances psychologiques et émotionnelles :

Les individus au visage dilaté sont souvent perçus comme ouverts, sociables et accueillants. Ils font corps avec leur environnement et ont besoin d’échanges avec l’extérieur. Ils sont très bien adaptés au monde (un peu comme l’image des caméléons). 

Vitalité : Une énergie dynamique et expansive se dégage, suggérant une approche positive et proactive de la vie. Ils jouissent d’une bonne santé. 

Expressivité : La largeur des vestibules indique une expressivité émotionnelle marquée. Il est facile pour eux d’exprimer leurs sentiments et émotions et de “recevoir” les sentiments et émotions des autres.

Le visage à tendance “Rétractée” : Préservation et concentration

Caractéristiques physiques :

Forme : Allongé, fin (triangle, ovale allongé, rectangle plus haut que large).

Vestibules : Yeux, nez, bouche => plus étroits et fermés.

Peau : Plutôt fine.

Métaphore : Des forces qui poussent de l’extérieur vers l’intérieur (« aggression » du monde et repli sur soi).

Tendances psychologiques et émotionnelles :

Les individus au visage rétracté sont souvent perçus comme plus réservés, introvertis et réfléchis. Ils sont très sensibles (différent d’émotifs!) au monde extérieur. Ce qui signifie que s’ils ne sont pas dans un environnement favorable pour eux (que ce soit un endroit ou des gens), ils sont facilement touchés voire blessés. 

Concentration : Une énergie intérieure concentrée suggère une capacité à réfléchir profondément et à maintenir la concentration.

Maîtrise émotionnelle : La fermeture des vestibules peut indiquer une maîtrise émotionnelle, avec une tendance à garder ses sentiments plus intérieurs. 

La Morphopsychologie loi de la dilatation et de la rétraction

La maison au soleil ou le chalet de montagne

Pour illustrer, prenons l’exemple de deux maisons. La première (dilatation) est une maison ouverte qui se trouve dans un pays chaud et l’autre un chalet de montagne qui a besoin de garder sa chaleur (son énergie) à l’intérieur.

Dans le premier cas, on a tendance à “vivre dehors” et il y a énormément d’échanges entre l’environnement (et les gens) et l’intérieur de la maison. On peut imaginer des facilités à entrer et sortir quand on veut. Les portes et fenêtres sont larges et ouvertes (échanges rapides et simples entre le “dehors” et le “dedans”).

Dans le deuxième cas, nous sommes plus dans un genre de cocon. On évite d’ouvrir les portes et fenêtres (elles sont petites) pour ne pas que le froid (agression extérieure) entre et surtout pour garder la chaleur.

Les échanges entre l’intérieur et l’extérieur sont plus limités (si on sort, on referme vite la porte) et il y a moins de gens qui rentrent et sortent facilement.

Tu peux appliquer ces images à l’humain. Imagine toi deux “types” de personnes très opposées.

Les nuances de caractère, de comportements et de mécanismes psychologiques se marqueront grâce au fait qu’un visage n’est ni totalement dilaté ni totalement rétracté.

Cependant, les lois de dilatation et de rétraction donnent le “ton” général” d’une personne.

La base est là, une personne se retrouve d’ores et déjà dans une des deux catégories.

=> Une personne dilatée, expansive, communicante, ouverte au monde, ne peut pas se retrouver totalement (sauf si problèmes dans sa vie) introvertie, réservée, coupée du monde et inversement. 

Nuances et Subtilités : Une Langue à Apprendre

La morphopsychologie, tel l’apprentissage d’une langue (ou de la musique), se déploie comme un art complexe de lecture du visage. 

Chaque visage raconte une histoire unique, une symphonie de traits qui interagissent pour former une personnalité singulière. 

=> En morphopsychologie, le visage d’une personne se lit comme une carte routière qui évolue constamment même si la “base” reste la même. 

  • La syntaxe des formes : Les différentes formes du visage, telles que l’hexagone,  le carré, le rond ou l’ovale, agissent comme des éléments syntaxiques, dictant la manière dont l’énergie se manifeste à travers ces caractéristiques.
  • L’orchestration des forces : comme des notes majeures et mineures dans une partition musicale, la dilatation et la rétraction créent une harmonie émotionnelle unique, donnant vie à la personnalité de manière distinctive et subtile.

Chaque visage devient une œuvre d’art avec sa propre palette de combinaisons entre dilatation et rétraction, offrant une variété infinie de nuances, comme les couleurs sur une toile.

En somme, apprendre la morphopsychologie, c’est s’immerger dans l’étude d’une langue visuelle qui transcende les limites de la communication verbale. 

C’est développer la capacité d’interpréter une symphonie de caractères visuels, enrichissant ainsi la compréhension de la personne en face de vous mais aussi la compréhension de vos propres mécanismes psychologiques et émotionnels.

La théorie des humeurs et les tempéraments d’Hippocrate: La base de la morphopsychologie

La théorie des humeurs d’Hippocrate

La morphopsychologie tire son origine dans la Grèce Antique avec la théorie des humeurs et les tempéraments d’Hippocrate (considéré comme “le Père de la Médecine” d’où le serment d’Hippocrate signé par les médecins).

Dans la théorie des humeurs d’Hippocrate, le corps humain est envisagé comme composé de quatre substances essentielles : la bile jaune, la bile noire, le sang et la lymphe.

Le maintien de cet équilibre parfait est considéré comme essentiel pour prévenir les maladies aussi bien dans le corps que dans “l’esprit” (un peu comme le fait la médecine traditionnelle chinoise)

Chaque humeur est associée à un élément naturel, créant ainsi une analogie entre l’homme et l’harmonie du cosmos.

Cette théorie ne se limite pas à la guérison des maladies, elle influence également la caractérisation des humains à différents stades de la vie, basée sur l’humeur prédominante en chacun.

→ La lymphe domine la petite enfance, créant des individus flegmatiques/lymphatiques caractérisés par la lenteur, la passivité, la prudence (les nourrissons ne bougent pas vraiment et ne sont pas dans une communication active avec l’environnement, ils mangent dorment et se laissent “porter »)

→ L’enfance et l’adolescence sont associées au tempérament sanguin, engendrant des personnalités énergiques, sociables, pleines de vie mais parfois impulsives capricieuses et caractérielles. 

→ À l’âge adulte, le tempérament bilieux  prédomine (bile jaune), caractérisant des individus puissants, énergiques, cadrés, ambitieux qui peuvent être aussi autoritaires et directifs. 

→ Enfin, la mélancolie (bile noire) est liée à la vieillesse, présentant des caractéristiques de repli sur soi, de sensibilité, d’intériorité, de cérébralité, de nervosité, de fatigue mentale et physique.

Même si aujourd’hui, il y a une compréhension plus approfondie, cette théorie a tout de même été appliquée à la médecine par des praticiens tels que Galien au IIe siècle après J.-C., et utilisée pour soigner les maladies . 

La manifestation physique d’une maladie était donc interprétée comme un déséquilibre des organes produisant les humeurs, traité par des méthodes telles que les purges, les saignées et les diètes. 

Les 4 tempéraments d’Hippocrate

Hippocrate avait observé que chaque “humeur” (Les humeurs sont les liquides organiques de notre corps : sang, lymphe, liquide intra et extra cellulaire) pouvait s’associer à un tempérament et que les personnes qui avaient les caractéristiques de ce tempérament avaient les mêmes manifestations physiques et psychologiques.

En gros que chaque typologie avait son lot de maladies et maux bien précis et chaque visage portait les stigmates de ce tempérament. 

Hippocrate a donc pu soigner ses patients en observant chaque tempérament — sanguin, bilieux, lymphatique, et nerveux — à travers les traits du visage.

Ces 4 tempéraments sont : 

  • Tempérament Sanguin : Les caractéristiques physiques associées au tempérament sanguin (le sang) sont celle de la dilatation (le sanguin est celui qui se rapproche le plus du “dilaté type”), telles que la communication, l’ouverture, la vivacité … Elles peuvent être décelées dans les zones de dilatation du visage. La forme du visage associée au tempérament sanguin est l’hexagone ou le carré (mais attention, un vrai carré, pas un rectangle qui lui est en hauteur plutôt qu’en largeur). L’os de la mâchoire est assez puissant et l’étage médian du visage est assez développé et large.
  • Tempérament Bilieux : Les traits associés au tempérament bilieux (la bile jaune), tels que la détermination, l’équilibre et la rigueur, la rigidité se manifestent dans les angles bien marqués du visages (mâchoire puissante et très visible), une peau fine et une forme rectangulaire (tout est équilibré, aligné mais très anguleux).
  • Tempérament Lymphatique ou Flegmatique : La douceur, la “mollesse”, la lenteur et la patience du tempérament lymphatique (lymphe) se reflètent dans les zones relâchées du visage ainsi que dans les infiltrations graisseuses. Le visage est arrondi (il n’y a pas d’angle, les os ne se voient pas)
  • Tempérament Nerveux ou Mélancolique : L’hypersensibilité, la nervosité et la cérébralité du tempérament nerveux (bile noire) sont perceptibles dans la forme triangulaire (front qui est large et/ou haut et qui domine le visage) ou de forme ovale allongée. La peau est fine et il y a même parfois des “creux” et l’os de la mâchoire est très fin et étroit.

Les différents types de morphopsychologie sur base des tempéraments d’Hippocrate

A partir des tempéraments d’Hippocrate, en morphopsychologie on a également établi des typologies.

Ces typologies sont aussi des tendances générales mais elles permettent tout de même, en tant que coach psycho émotionnel, thérapeute, psychologue, praticien de santé et bien être, … de dégager des éléments essentiels pour mieux communiquer avec ton coaché/client/patient et d’observer les dissonances entre ce qui est “dit” dans le visage et le discours de la personne.

Remarque importante: noter ces dissonances est important car cela indique soit que la personne est en train de mentir consciemment ou inconsciemment et donc qu’il y a des mécanismes de défense qui l’empêchent d’être “elle” ou que la personne a été formatée (par l’éducation, la société, les peurs,…) au point d’agir contre sa nature.

Ces éléments sont des clés de compréhension essentielles dans un coaching, une thérapie, un accompagnement thérapeutique,…

Voici les 4 typologies en morphopsychologie : 

  • Le dilaté tonique qui correspond au “sanguin”
  • Le rétracté tonique qui correspond au “bilieux”
  • Le dilaté atone qui correspond au “lymphatique”
  • Le rétracté atone qui correspond au “nerveux”

      Tu peux retrouver dans ces 4 typologies les caractéristiques physiques et psychologiques associées à celles des 4 tempéraments.

      => Comme je te l’ai dit et redis, la morphopsychologie va bien plus loin que ces catégorisations mais cela nécessite des études spécifiques et un “entraînement de l’œil” intensif. Chaque partie du visage (après avoir établi quand même la tendance générale) doit être observée et analysée pour nuancer le portrait dépeint de la personne. 

      Les 4 tempéraments d’Hippocrate

      Morphopsychologie : Un outil inestimable pour les coachs, thérapeutes, praticiens de santé et bien-être

      Même en comprenant et en utilisant les grandes tendances générales, la morphopsychologie peut t’aider à mieux appréhender tes coachés/clients/patients.

      Cela te permet de comprendre leurs modes de fonctionnements, de cerner les “incohérences” entre le discours et leur visage, d’employer les mots impactants pour eux, …

      C’est un langage qui enrichit fortement ta pratique et te différencie des autres coachs, thérapeutes, psychologues et praticiens de santé et bien-être.

      En apprenant la morphopsychologie tu peux donc : 

      • Développer une communication profonde plus ciblée et impactante en employant les “bons mots” et en comprenant pourquoi ton coaché/client/patient a un vocabulaire particulier et précis. 
      • Comprendre en profondeur la personnalité de l’autre: La morphopsychologie permet de dépasser les apparences pour accéder à la personnalité profonde de tes interlocuteurs. Tu peux ajuster ton approche en fonction de leurs besoins spécifiques, renforçant ainsi la relation de confiance.
      • Détection des dissonances : En tant que coach, thérapeute, praticien de santé et bien-être, détecter les dissonances émotionnelles est crucial. 

      La morphopsychologie t’offre un regard aiguisé pour repérer les incongruences entre la structure du visage et le discours verbal, facilitant ainsi un accompagnement plus riche et professionnel.

      • Amélioration de l’impact professionnel : En intégrant la morphopsychologie dans ta pratique, tu enrichis aussi ta capacité à communiquer efficacement car tu apprends à te connaître et à comprendre tes propres mécanismes. Ce qui te permet de repérer tes“forces” et t’appuyer sur elles tout en compensant tes “faiblesses”. 

      La morphopsychologie ouvre une porte fascinante vers la compréhension profonde de soi et des autres. 

      En s’appuyant sur des lois universelles et en fusionnant avec les tempéraments d’Hippocrate, elle offre un éclairage unique sur la richesse de la personnalité humaine. 

      En tant que coach, thérapeute, psychologue, praticien de santé et bien-être,  c’est un atout inestimable pour affiner tes compétences de communication, te démarquer des autres et offrir un accompagnement plus personnalisé et efficace.  

      Conseil pratique pour intégrer la morphopsychologie à ta pratique et sublimer” ton accompagnement

      => Si cette discipline t’intéresse, commence déjà à t’entraîner et observer les formes, les zones de dilatation, de rétraction,… Fais également le rapprochement entre les formes de visages des gens que tu connais et leur “psychologie”.

      Travaille sur photo dans un premier temps. Tu peux t’aider d’un feutre pour voir la forme géométrique du contour.

      Observation Initiale

      Commence chaque séance en observant attentivement le visage de ton patient/coaché/client. 

      Note la forme générale du visage, les traits du visage tels que les yeux, le nez et la bouche, ainsi que la texture de la peau.

      Identifie rapidement s’il s’agit d’un visage plutôt dilaté ou plutôt rétracté. Tu peux, lors du premier contact, demander une photo. 

      Typologie rapide

      Utilise une approche simplifiée en classifiant ton coaché/client/patient dans l’une des quatre typologies : Dilaté tonique, Rétracté tonique, Dilaté atone, Rétracté atone.

      Adapte ton langage en fonction de cette première évaluation. Par exemple, si tu observes un visage dilaté, adopte un langage ouvert, chaleureux et encourageant.

      Mots-Clés pour chaque typologie :

      • Dilaté tonique (Sanguin) : Ouverture, contacts humains, communication, chaleur humaine, sentiments, émotions, nouveauté, aventure, interactions sociales. 
      • Rétracté tonique (Bilieux) : Détermination, équilibre, rigueur, défi, stratégies, buts, physique, réussite, leadership.
      • Dilaté atone (Lymphatique) : Douceur, patience, lenteur, plaisirs immédiats, rêverie, imagination, concentration, confort, stabilité.
      • Rétracté atone (Nerveux) : Hypersensibilité, cérébralité, maîtrise émotionnelle, stimulation intellectuelle, extérieur vu comme dangereux et agressif, sécurité, protection, méfiance.

      Adaptation de l’approche 

      Ajuste ton style de communication en fonction de la typologie observée. 

      Si tu as une personne avec un visage dilaté dans l’ensemble, favorise des interactions plus expressives, émotionnelles. Pour un visage rétracté, adopte une approche plus rationnelle et cérébrale. 

      Identifie les points forts de la personne en fonction de sa morphologie et mets-les en avant dans ton accompagnement. Utilise ce que tu vois comme des indices précieux qui représentent la personne et ses mécanismes psychologiques intrinsèques. 

      Exemple 1:

      Imaginons  une personne à tendance rétractée qui te dit qu’elle est fatiguée au point de se sentir déprimée et souvent très angoissée. Lorsque tu poses des questions sur sa vie, tu comprends que son travail consiste à être en contact permanent avec des gens qu’elle n’affectionne pas vraiment, dans un environnement qui lui semble hostile, que son couple bat de l’aile et que son/sa conjoint(e) l’agresse en permanence en lui reprochant chaque chose qu’elle fait. 

      Grâce à l’observation de sa tendance morphopsychologique, tu peux aisément comprendre à quel point la fatigue, les angoisses, la déprime (voire dépression) de la personne peut être facilement compréhensible. Tu me diras que ce genre de « vie » est préjudiciable pour tout le monde mais quand on sait qu’une personne très rétractée dispose de peu d’énergie, que son capital « santé » est plus restreint, qu’elle est très sensible à l’extérieur, qu’elle ne peut pas s’adapter facilement,… on comprend que ces difficultés impactent encore plus intensément ce genre de personne.

      Tu peux aussi faire prendre conscience à la personne de son tempérament et du respect de ses besoins essentiels. Sans quoi, les différents maux et maladies (physiques et émotionnelles) se succèderont sans cesse dans sa vie.

      Exemple 2:

      Si tu observes une personne à tendance rétractée tonique et qu’elle te dit que dans sa vie, elle reste chez elle, seule, sans travail, sans bouger. Que depuis plusieurs années, elle est devant sa télé à manger des chips et sucreries diverses. Etant donné que ce style de morphologie a besoin de se dépenser physiquement, d’avoir des objectifs, des challenges, d’être hyper cadré et carré, on comprend qu’il y a un souci majeur dans son mode de vie et que pour son bien (physique et émotionnel), il est temps d’avoir un mode de vie plus « challengeant » et actif.

      Exemple 3:

      Une personne a tendance très dilatée (dilaté tonique) dit qu’elle travaille dans un bureau, toute la journée assise, seule, à réaliser des tâches répétitives très “froides”. Tu comprends directement que cette personne a une typologie qui a besoin d’échanges avec le monde extérieur et de relations fortes avec les gens. Ella a également besoin de dépenser son énergie.

      => Tous ces exemples te montrent qu’il est important de saisir la nature profonde de la personne pour pouvoir adapter ton accompagnement de manière plus spécifique et personnalisée.

      morphopsychologie - accompagnement en tant que coach praticien de la santé et bien-être

      Conseils pratiques d’accompagnement

      Dilaté tonique (Sanguin) :

      Conseils pour coach, thérapeute et praticien de santé et bien-être : 

      Encourage l’expression libre des émotions, propose des défis stimulants, souligne les réussites et les opportunités, propose lui des exercices qui le font “bouger” et être en contact avec les autres, crée une relation de confiance avec la personne (le feeling étant hyper important pour elle)

      Rétracté tonique (Bilieux) :

      Conseils pour coach, thérapeute et praticien de santé et bien-être :

      Définis des objectifs clairs, favorise des plans d’action détaillés, reconnais les efforts et les résultats, travaille sur ses projets personnels et professionnels, mets des deadlines, propose lui de se projeter grâce à un planning, donne lui des exercices physiques.

      Dilaté atone (Lymphatique) :

      Conseils pour coach, thérapeute et praticien de santé et bien-être :

      Crée un environnement sécurisant, un endroit rassurant et calme, encourage la réflexion avant l’action, stimule l’imagination et le rêve,  établis des objectifs progressifs et que la personne peut réaliser sans “se faire mal”, aies une récurrence dans ton accompagnement avec une manière de faire identique, un lieu ou une odeur familière (la personne doit se sentir dans un environnement rassurant, calme, qu’elle connaît).

      Rétracté Atone (Nerveux) :

      Conseils pour coach, thérapeute et praticien de santé et bien-être :

      Crée une atmosphère de confiance, calme et sécurisante (comme pour le dilaté atone, un endroit qui est toujours le même, rassurant et “cocon”), encourage l’expression des sentiments même si la personne a du mal, travaille sur la gestion du stress et de l’anxiété, propose des exercices qui permettent à la personne de structurer ses idées (car il y a beaucoup d’agitation mentale et rumination et ça part souvent dans tous les sens), stimule sa créativité, propose lui des petits défis (stimulants mais pas trop fatigants) et qui incluent aussi une participation physique (il faut que la personne se dépense physiquement pour compenser son surplus d’activité cérébrale mais pas trop car elle peut vite se fatiguer). 

      Remarque Importante : Il est essentiel d’adopter une approche nuancée et flexible, en reconnaissant que la morphopsychologie est bien plus que ces catégorisations générales. 

      Tu peux évidemment partager tes “observations morphopsychologiques” avec ton client de manière constructive.

      Collabore avec lui pour définir comment ses caractéristiques peuvent influencer son mode de fonctionnement et comment vous pouvez travailler ensemble pour atteindre ses objectifs.

      En intégrant la morphopsychologie de manière pragmatique, tu accèdes à un autre langage et tu enrichis fortement ta boîte à outils en tant de coach émotionnel, thérapeute, psychologue, praticien de santé et bien-être facilitant une communication plus profonde et un accompagnement personnalisé plus adapté à tes coachés/clients/patients. 

      Avant de partir !!! Laisse nous un petit commentaire 

      2 Commentaires

      1. Mary isabelle Maillard

        Merci pour ce présentation. Auriez-vous un livre à conseiller pour approfondir cette outil?

        Réponse
      2. Agnes Ferrand

        Encore merci pour les pépites d’une grande richesse qui arrivent chaque jour 🙂

        Réponse

      Soumettre un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Pin It on Pinterest

      Shares
      Share This